Je ne sais pas s’il y a encore beaucoup de personnes qui lisent ce blog (à part mon amie Charlotte, looool), mais si vous me lisez et que vous travaillez à votre compte et que parfois, vous vous sentez dépassé par votre vie, votre travail, vos clients, etc. Sachez que vous n’êtes pas seuls.

Je communique beaucoup avec mes collègues photographes sur plein de sujets différents, et dernièrement le sujet du “burn out” est venu sur la table. Je me suis rendue compte que l’on passait tous par là, et que parfois on se sentait seul car un peu honteux d’en parler autour de soi. C’est vrai, pourquoi serions-nous déprimés, nous les photographes, qui faisons un si beau métier ? Nous qui immortalisons les mariages, les gens heureux… nous qui avons choisi un métier où nous décidons de notre emploi du temps (ou presque)…

Ce n’est pas si simple. Oui, nous faisons ce métier par passion, mais justement parce que nous le faisons par passion, nous ne sommes pas toujours des business men et women excellents, et nous nous laissons dévorer par notre métier. C’est le revers de la médaille on dirait.

Si vous vous sentez démoralisé aujourd’hui, et que vous avez envie de parler, vous pouvez m’écrire. Vous n’êtes pas tout seuls, promis.

Facebook|Twitter|Link|Google+|Back to top

Je suis allée au concert de London Grammar à Toronto la semaine dernière. Je connaissais peu leur musique et j’ai découvert une chanteuse avec une voix incroyable.

Mais ce concert a entraîné quelques réflexions chez moi, et j’avais envie de les partager avec vous.

  • J’ai été très déçue lorsque j’ai compris que les places numérotées sur mon billet n’existaient en fait pas… nous avons passé le concert debout !
  • 34 ans, ça commence à être vieux pour passer deux heures debout dans un concert… surtout entourées de jeunes gens alcoolisées et qui passent leur temps à faire des selfies… hahahaha!!!
  • Les gens qui passent tout le concert à faire des photos avec leur smartphone les bras en l’air, on en parle ou pas ?
  • Les concerts au Canada se passent généralement dans un espèce de brouhaha général, les gens parlent, papotent, comme s’ils étaient dans un bar… c’est un peu compliqué quand t’as juste envie d’écouter la musique !
  • C’est toujours la galère à un concert quand tu fais 1m60 et que tu te retrouves derrière un mec qui fait 1m80. Il devrait exister une politique d’organisation des concerts en fonction de la taille des gens. Non sérieusement, à part venir avec des échasses, je pense que je vais juste éviter les concerts, ou en tout cas les concerts non assis.
  • Oui, j’ai l’air d’une vieille aigrie mais vous comprendrez quand vous aurez mon âge (et bam, le coup de vieux supplémentaire juste en écrivant cette phrase !)
  • Certes les gens ne fument pas dans la salle de concert, mais ils vont dehors fumer des plantes interdites et reviennent ensuite avec leurs vêtements empestant l’herbe en question…
  • Les gens qui essaient de gagner des places en passant devant vous en faisant comme s’ils cherchaient quelqu’un, on en parle aussi ?
  • En fait, la meilleure place à ce genre de concerts, c’est au bar, loin, très loin des jeunes, de leur nonchalance, de leurs smartphones, de leur désinvolture, de leur état d’ébriété… ou encore la maison, oui en fait on est bien à la maison !

Sinon, la chanteuse de London Grammar chante très bien, et je rigole hein, mais j’adore les gens plus jeunes. Sauf quand ils font 1m80, dans les concerts. Voilà, c’est dit!

Peace & Love

xoxo

Emilie

(La photo qui illustre cet article est une photo issue d’un mariage photographié l’année dernière, il s’agit d’un groupe de musique qui n’est pas bien sûr London Grammar).

Facebook|Twitter|Link|Google+|Back to top

L’année dernière, j’ai vraiment souffert d’une grosse déprime pendant l’hiver. Alors cette année, j’ai décidé de ne pas me laisser avoir par la dépression saisonnière et donc j’ai pris les choses en main. Voici une liste de choses à faire ou à acheter pour vous aider à passer ce cap.

  • faire du sport… hé oui, faire du sport vous aidera à garder votre corps – et donc votre esprit – en forme. Que ce soit en salle ou en extérieur, il est important d’avoir une activité sportive. Pour ma part, je préfère le sport en salle, mais même quand il fait – 20 degrés, je me motive pour aller passer une heure en salle pour faire mon cardio et un peu de musculation.
  • prendre des vitamines, et surtout de la vitamine D… perso, je prends de la D, de la C, du magnésium aussi ! Tant qu’à faire, autant en prendre plusieurs !
  • acheter des fleurs ! Cela peut paraître bizarre mais avoir des fleurs fraîches dans la maison en hiver m’aide à positiver.
  • faire de la luminothérapie : j’ai enfin investi dans deux lampes, une pour mon bureau et une pour le salon. Je ne sais pas si ça marche mais je me sens moins déprimée.
  • avoir des projets… ça l’air bête mais si comme moi, vous travaillez de la maison, ou êtes travailleur autonome, vous passez sûrement vos journées seul(e). Il est important d’avoir des projets qui vont vous garder en forme et loin de la déprime !
  • sortir… même quand je n’en ai pas vraiment envie, j’essaie de sortir, ne serait-ce que pour aller chercher le courrier, passer acheter une baguette de pain ou pour aller prendre un café quelque part.
  • ne pas trop traîner sur Facebook… malheureusement pendant les mois de Janvier, Février et Mars, votre Facebook risque d’être bombardé de photos de plages, de vacances, de bords de piscines, de personnes en maillot de bain car beaucoup de personnes décident de faire un voyage au soleil pendant l’hiver. Et avouons-le, si vous n’avez pas le budget ou l’occasion de faire vous aussi un voyage “dans le sud”, regarder les photos paradisiaques de vos contacts peut être très très mauvais pour le moral.
  • si vous avez les moyens, faites un voyage au soleil! Le retour risque d’être dur mais au moins pendant 15 jours, vous verrez plus de bleu que de blanc. ;)
  • profitez en pour faire ce que vous n’avez jamais le temps de faire, comme par exemple, lire, faire des mots fléchés, de la peinture, mettre à jour son portfolio, travailler sur ses buts pour 2015, etc. Pour ma part, l’hiver est souvent l’occasion de me rattraper sur ma liste de lecture (qui fera l’objet d’un prochain article). Et je me suis aussi mise à l’aquarelle (mais ça c’est une autre histoire!).

Et vous, qu’avez-vous décider de faire cet hiver ?

 

Facebook|Twitter|Link|Google+|Back to top

Après les attentats en France et le massacre à Charlie Hebdo, j’ai eu envie de me mettre à la peinture. Pas pour peindre des paysages, mais pour écrire… cela peut paraître bizarre mais j’avais besoin de m’exprimer de manière artistique, mais je ne voulais pas que ce soit en photo.

Avant le massacre, j’ai eu des rêves bizarres dans lesquels je pensais que quelque chose de grave allait arriver à ma famille et ensuite, j’ai soudainement eu envie de faire de la peinture, et plus particulièrement de la calligraphie en aquarelle.

Voici une de mes premières créations, qui est disponible sur ma boutique Society6. D’autres seront ajoutés à la boutique bientôt.

Pourquoi “la vie en rose” ? Hé bien, parce qu’après tous ces événements tristes, j’avais envie de rêver un peu, et de revoir “la vie en rose”.

A suivre…

xoxo

 

Facebook|Twitter|Link|Google+|Back to top